Randos et balades

Cime du Diable

MERCANTOUR -  GORDOLASQUE -  Dénivellé: 1085 m -  Altitude maxi: 2685 m
retour accueil
recherche par mot-clé
contact
twitter
Randonnée Cime du Diable
Se garer près du Gite des Merveilles dans la vallée de la Gordolasque, traverser le Pont de Sagnes (1600m), et poursuivre sur la droite sur quelques dizaines de mètres avant de trouver le panneau du parc et prendre le sentier qui part à gauche dans la forêt. La montée, assez raide, mais sur un sentier agréable et bien tracé, nous amène au vallon de Mairis. Traverser le ruisseau et le longer sur sa rive droite; puis au niveau d'un pierrier, prendre sur la droite le chemin qui, le long des torrents et des cascades, nous amène sur un replat herbeux. Prendre tout de suite sur la gauche, le sentier qui monte sur un versant assez raide, et débouche sur le vallon des Verrairiers, où l'on foule une véritable moquette verte. Pas un bruit! On aperçoit alors le décor fait d'éboulis et de pierriers au travers desquels il faudra naviguer pour atteindre le Pas de Trem. Nous avions choisi de passer sur la gauche en suivant les cairns, et en traversant les amas rocheux, tout en rejoignant les rares zones herbeuses présentes. Cette zone est visiblement le domaine des chamois. Il y en a partout! Puis, on rejoint finalement un sentier visible, qui porte nos pas jusqu'au col du Pas de Trem (2480m). De l'autre coté, belle vue sur la vallée des Merveilles et ses lacs. Mais nous n'étions pas au bout de nos peines, puisque la montée jusqu'à la cime du Diable nous attendait. Encore un effort pour franchir les derniers 200m jusqu'au sommet (2685m). De là haut, superbe panorama sur la vallée des Merveilles, mais aussi sur les chaines de montagnes et la vallée de la Gordolasque. Le retour se fait par le même chemin.
Recherche randonnées - Saisie du mot-clé (chamois, veneon, ...)
  • MERCANTOUR
  • OISANS
  • ARIèGE
  • VANOISE
  • QUEYRAS
  • GIFFRE
  • MAURIENNE
  • PAYS CATALAN
  • VALLéE CLARéE
  • HAUTE UBAYE
  • VALLOUISE
  • VALGAUDEMAR
  • Lorsque, sans force, je levais les yeux pour regarder le ciel bleu, je sentis mes hanches excoriées et mes mollets froissés. J'étais même capable de compter mes vertèbres à la façon des grains d'un chapelet... Jason Goodwin - Chemins de traverse